-   Lexique   -

Vue d'ensemble des principaux termes employés en Coutellerie

*  Acier  *

      L'acier est un alliage essentiellement composé par du fer et du carbone. Il peut également contenir d'autres éléments comme du chrome, du manganèse, du vanadium, du tungstène, etc. On distingue plusieurs types d'aciers:

   Les aciers à faible et à moyenne teneur en carbone (de 0,02% à 0,60%). De 0,02% à 0,30%, les aciers ne possèdent pas assez de carbone et ne peuvent pas être trempés. A partir de 0,30%, la trempe devient possible,  mais la teneur en carbone est encore insuffisante pour assurer les qualités essentielles à la réalisation d'une lame de couteau outdoor.

   Les aciers à haute teneur en carbone (0,60% et plus). Leur plus grande dureté donne une résistance supérieure du tranchant et en font les aciers les mieux adaptés aux couteaux utilitaires. 

 

*  Acier inoxydable  *

      Il s'agit en coutellerie d'aciers possédant une certain niveau de chrome dans leur composition, à partir duquel ils deviennent résistants à l'humidité. S'ils ne sont pas à proprement parler totalement insensible à la rouille, ils en sont toutefois protégé efficacement et durablement pour la grande majorité des utilisations.

 

*  Contre-tranchant  *

      Partie pouvant être aiguisée ou non, et qui se situe sur le dos de la lame, à l'opposé du tranchant.

 

*  Émouture  *

      C'est la partie de la lame qui s'aminçit progressivement pour former le tranchant. Il en existe plusieurs types : émouture plate, scandinave, concave, convexe, chisel...

 

*  G-10  *

     C'est un matériau synthétique composé de fibres de verre et imprégné de résine époxy sous pression. Il est très résistant et quasiment insensible aux élements naturels.

 

*  Loupe (bois)  *

      Excroissance sur les arbres dûe à un apport de sève important. Cette caractéristique donne, pour certaines essences de bois, de grandes qualités esthétiques (érable, thuya, bouleau...).

 

*  Micarta  *
     Autre type de matériau synthétique, pouvant être composé de tissu, de toile épaisse, ou de papier, et imprégné de résine phénolique traitée sous pression.  Il possède sensiblement les mêmes propriétés que le G10.

 

*  Mitres  *
      Les mitres sont deux morceaux de matière différente de celle des plaquettes, qui sont fixés de part et d'autres du manche près de la lame.


*  Montage en plate semelle  *
      Type de couteau où l'acier suit tout le contour du manche et reste visible entre les deux plaquettes, généralement collées ou rivetées. L'acier est "pris en sandwich" entre les plaquettes. Ce montage est considéré comme étant le plus robuste.

 

*  Normalisations  *
      Chauffes répétées de l'acier avec refroidissement contrôlé, permettant d'améliorer la structure cristalline de l'acier avant de procéder aux autres traitements thermiques.

 

*  Recuit  * 
      Chauffe d'une pièce d'acier et refroidissement très lent pour adoucir le métal et améliorier son usinabilité, ainsi que pour éliminer les tensions et contraintes internes créées lors de la fabrication.

 

*  Revenu  *
      Cette opération consiste à chauffer la pièce préalablement trempée durant un certain temps, à une température inférieure à celle de la trempe. Elle permet d'attendrir et d'éliminer la fragilité de l'acier, en lui donnant la dûreté finale désirée (exprimée en Rockwell).

 

*  Ricasso  *
      Partie du couteau qui se situe à la base de la lame.

 

*  Rivets (pins)  *
      Tiges de métal de diamètres variables (inox, mailleshort, alu, laiton, etc.), utilisées de manière traversante pour consolidier la fixation des plaquettes du manche du couteau. 

 

*  Rockwell  *
Echelle de mesure servant à évaluer la dureté d'un métal. Les valeurs relevées sont exprimées en HRC.

   Pour obtenir un tranchant durable, un couteau doit avoir une dureté particulière, qui est généralement comprise entre 56 et 62 HRC selon les aciers et les formats de lame. Une lame trop dure est plus fragile et plus difficile à aiguiser. A l'inverse, une lame dont la dureté est trop basse sera plus souple et plus résiliente mais conservera son tranchant moins longtemps.

 

*  Stock Removal  *

     Méthode de mise en forme de l'acier par détourage, qui consiste à enlever de la matière jusqu'à obtention de la forme finale désirée.

 

*  Traitements thermiques  *
      Il se caractérisent par les opérations de chauffe nécessaires à l'obtention des qualités souhaitées sur l'acier du couteau. Recuit, normalisations, trempe et revenu font ainsi partis de ce que l'on appelle les traitements thermiques.

 

*  Trempe  *
      La trempe consiste à chauffer une pièce d'acier à la température adéquate (environ 800° pour les aciers au carbone, et environ 1000° pour les aciers inoxydables), puis à la refroidir subitement en la plongeant dans un bain liquide (eau, huile, bain de sel ) ou à l'air.  La réaction interne engendrée permet d'obtenir un durcissement rapide de l'acier en créant une structure nommée martensitique. A cette étape, l'acier est cependant trop dur et donc fragile, il faudra ensuite réaliser un cycle de revenus afin de l'attendrir jusqu'à la dureté souhaitée.